Lancement d’Ubuntu Touch

Maintenant que vous êtes connecté(e), il reste quelques étapes supplémentaires avant qu’Ubuntu Touch ne soit fonctionnel sur votre appareil.

Rendre modifiable

Avant de modifier le rootfs (ce qui sera nécessaire pour les étapes suivantes), vous devrez le remonter avec les permissions en écriture. Pour cela, lancez la commande suivante:

sudo mount -o remount,rw /

Ajouter des règles udev

Vous devez créer des règles udev pour permettre aux logiciels d’Ubuntu Touch d’accéder à votre matériel. Exécutez la commande suivante en remplaçant [codename] par le nom de code de votre appareil:

sudo -i # And enter your password
cat /var/lib/lxc/android/rootfs/ueventd*.rc|grep ^/dev|sed -e 's/^\/dev\///'|awk '{printf "ACTION==\"add\", KERNEL==\"%s\", OWNER=\"%s\", GROUP=\"%s\", MODE=\"%s\"\n",$1,$3,$4,$2}' | sed -e 's/\r//' >/usr/lib/lxc-android-config/70-[codename].rules

Maintenant, redémarrez votre appareil. Si tout s’est bien passé, vous devriez voir le logo animé d’Ubuntu Touch suivi par Unity 8. Votre mot de passe de verrouillage est le même que celui que vous aviez défini pour SSH.

Paramètres d’affichage

Lorsque l’appareil démarrera, vous remarquerez que tout sera très petit. Il existe deux variables qui définissent la mise à l’échelle du contenu pour les applications sur Unity 8 et Ubuntu Touch : GRID_UNIT_PX et QTWEBKIT_DPR.

Il existe également d’autres options disponibles qui pourraient vous être utiles en fonction du facteur de forme de votre appareil. Celles-ci sont traitées ci-dessous.

Tous ces paramètres sont devinés par Unity 8 si aucun d’entre eux n’est défini. Il existe de nombreux cas cependant pour lesquels la déduction est fausse (par exemple, les écrans de téléphone à très haute résolution seront identifiés comme des ordinateurs de bureau). Pour définir manuellement une valeur pour ces variables, créez simplement un fichier sous /etc/ubuntu-session.d/[codename].conf en les spécifiant. Par exemple, voici le fichier pour la tablette Nexus 7

$ cat /etc/ubuntu-touch-session.d/flo.conf
GRID_UNIT_PX=18
QTWEBKIT_DPR=2.0
NATIVE_ORIENTATION=landscape
FORM_FACTOR=tablet

Les méthodes de dérivation des valeurs pour ces variables sont décrites ci-dessous.

Mise à l’échelle de l’affichage

GRID_UNIT_PX (Pixels per Grid Unit ou Px/GU ou Pixels par Unité de Grille) est spécifique à chaque appareil. Son but est de donner à l’interface utilisateur du système et à ses applications la même taille perçue peu importe l’appareil sur lequel elles sont affichées. Il est essentiellement dépendant de la densité de pixels de l’écran de l’appareil et de la distance entre l’utilisateur et l’écran. Cette dernière valeur ne peut être automatiquement détectée et est basée sur l’expérience. Nous supposons que les tablettes et les ordinateurs sont à la même distance et qu’ils sont tenus à 1,235 fois la distance à laquelle les téléphones ont tendance à être tenus.

QTWEBKIT_DPR définit la mise à l’échelle de l’affichage pour le moteur Web Oxide, ainsi des modifications de cette valeur affecteront l’échelle du navigateur et des Webapps.

Un appareil de référence a été choisi et nous dérivons de celui-ci les valeurs pour tous les autres appareils. L’appareil de référence est un ordinateur avec un écran de 120 ppi (pixels par pouce). Cependant, il n’existe pas de formule exacte puisque ces options sont définies pour une taille perçue plutôt qu’une taille physique. Voici quelques valeurs pour d’autres appareils afin que vous puissiez dériver les valeurs correctes pour le vôtre :

Appareil Résolution Taille d’affichage Pixels par pouce Pixels par Unité de Grille QtWebKit DPR
Ordinateur à densité « normale » N/A N/A 96-150 8 1.0
Nexus 7 d’ASUS 1280x800 7 » 216 12 2.0
Ordinateur à densité « forte » N/A N/A 150-250 16 1.5
Galaxy Nexus de Samsung 1280x720 4.65 » 316 18 2.0
Nexus 4 de LG 1280x768 4.7 » 320 18 2.0
Nexus 10 de Samsung 2560x1600 10.1 » 299 20 2.0
Fairphone 2 1080x1920 5 » 440 23 2.5
Nexus 5 de LG 1080x1920 4.95 » 445 23 2.5

Essayez plusieurs valeurs pour trouver celle qui donne de bons résultats comparés au rendu d’Ubuntu Touch sur d’autres appareils. Si vous n’êtes pas certains de la meilleure, partagez quelques photos (comprenant quelques objets pour l’échelle) accompagnées des spécifications de l’appareil avec nous.

Facteur de forme

Il existe deux autres paramètres qui peuvent vous intéresser.

FORM_FACTOR spécifie le facteur de forme de l’appareil. Cette valeur est définie en tant que châssis de l’appareil, que vous pouvez trouver en exécutant hostnamectl. Les valeurs acceptées sont handset, tablet, laptop et desktop. Les applications telles que la galerie utilisent cette information pour modifier leurs fonctionnalités. Pour plus d’informations sur le châssis, consultez la spécification hébergée sur freedesktop.org.

NATIVE_ORIENTATION définit l’orientation d’affichage de l’écran intégré à l’appareil. Cette valeur est utilisée lorsque la rotation automatique ne fonctionne pas correctement ou lorsqu’une application souhaite être verrouillée dans l’orientation native de l’appareil. Les valeurs acceptables sont landscape (paysage, qui est normalement utilisée pour les tablettes, les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau) et portrait (portait, qui est habituellement utilisée pour les terminaux téléphoniques).

Problèmes fréquents

Si vous rencontrez des erreurs lors du déroulement de ces étapes, vérifiez si l’une des suggestions suivantes correspond à ce que vous voyez. Si vous avez terminé ces étapes avec succès, félicitations ! Vous avez atteint la fin du guide de portage pour le moment. Essayez de vérifier que votre appareil est fonctionnel en suivant la batterie de tests disponible dans Assurance qualité.